Asie / Chine / Voyage

Ecole de Kung Fu à Qufu

Direction Qufu, petite ville de 60 mille habitants dans la province de Shandong. A une demi-heure de là se trouve une école de Kung Fu avec laquelle je suis en contacte depuis mon départ de France. Nelly, travaillant à l’école comme traductrice vient me récupère à la gare, m’explique un peu plus le fonctionnement et me laisse m’installer dans ma chambre. J’y fais la rencontre de mon nouveau colocataire : Nikolay, bulgare vivant en Italie depuis quelques années et à ici depuis deux mois et pour une année.

L’école se trouve dans le parc national du Shimen, entouré de plantations et de quelques montagnes, avec pas loins une université, quelques immeubles, magasins de dépannage et restaurants. Les maîtres shaolin (Sifu), traducteurs et les élèves habitent sur place, trois repas par jours sont fournis.

A mon arrivé il y avait 50 élèves, le dernier mois on était entre 70 et 80. Le profil est varié : de 10 à 55 ans – majorité dans leur vingtaine, venant d’Europe, d’Amérique du nord et sud, d’Inde, d’Arabie Saoudite, de Russie, d’Afrique du sud, d’Australie,… Avec ou sans expérience d’art martiaux, en plus ou moins bonne condition physique, bien 80% avec au moins un tatouage, ici pour quelques semaines ou quelques années. Chacun a son parcours et ses raisons de venir. Pour ma part c’est pour l’expérience et le travail sur le corps et l’esprit. Pour me poser un peu dans mon voyage et pour me remettre en forme en découvrant cet art martial. Arrivé pour 1 ou 2 mois, après une semaine je fais mon payement pour 3.

L’école et les environs :

Chaque étudiant est assigné à un Sifu (4 à mon arrivé, 6 à mon départ), tous passés par le temple Shaolin, de 19 à une trentaine d’années. Chaque groupe est aussi accompagné d’un traducteur, les Sifu ne parlant que quelques mots d’anglais (« leg straight », « more power », « faster », « no good »,..).

Le matin, tout le monde se retrouve dehors à 6h pour la line up, et c’est Tai Chi pour 50 minutes pour certains et retour au lit pour d’autres, moi y compris.

Petit déj à 7h : poudre soja, oeufs durs et petits pains au laits.

Ensuite 2h30 d’entrainement dans la mâtiné et 1h30 l’après midi, commençants par 6-7 minutes de course, et une 15aine de minutes d’étirement / échauffement. Le tout par 30 à 40° en août !

Le soir, il est aussi possible de faire du Wudang et du Bagua avec Who Sifu, un maître de 70 ans avec une énergie impressionnante. Toujours à fumer des clopes mais d’une vitalité et puissance probablement supérieur à tous les élèves. 

Voici les différentes choses qu’on est amenés à faire (en dehors du Tai Chi, Wudang et Bagua) :

  • bases du Kung Fu (2 fois par semaine) : coups de pieds, de poing, différentes postures, balayages,… petits bouts d’enchaînements
  • formes de Kung Fu (4 fois par semaine) : une forme est un enchainement qu’on apprend petit à petit et perfectionnons. Peut être à mains nues ou avec une ou deux armes (bâton, épée, chaîne, éventail,..)
  • Sanda (3 fois par semaine) : boxe Kung Fu. On apprend à taper, dans le vent ou sur des pads, ou les uns sur les autres pendant les sparring. Lors d’une session je me prends un coup de pieds qui me casse le nez, direction l’hôpital pour recoudre ça. On apprend aussi des mises à terre et des clés articulaires (Qin Na).
  • Qi Gong (1 fois par semaine) : art martial intérieur, travail sur les énergies. Suivie d’une session de méditation.
  • Conditionnement (1 fois par semaine) : on se tape sur un arbre ou les uns les autres (avant-bras, épaules, pectoraux, jambes,.. mains, tête) pour renforcer la peau / les muscles (utile pour ceux qui veulent pouvoir se casser une barre de fer sur le crâne), et pour s’habituer à la douleur, désensibiliser les nerfs
  • Jumps & rolls (1 fois par semaine) : acrobaties type roulade, head flip, tornade, kick up, front flip,..
  • Power training (1 fois par semaine) : entrainement focalisé sur la cardio et / ou la force. Souvent, on grimpe les 800 marches de la montagne d’à côté (uniquement en courant pour les plus endurants), puis on saute des marches 3 par 3, à cloche pieds, on les descend à quatre pattes, on fait la brouette,.. et on peut se finir avec des pompes et abdos.
  • Power stretching (1 fois par semaine) : par groupe de 3, on se pousse les jambes à tour de rôle en y allant par étape, vers l’avant, sur le côté, en grand écart, … On entend souvent des cris de douleurs durant ces sessions.

Photos d’entraînements (la plupart récupérées sur la page Facebook de l’école, prises par Daniel Rojas un étudiant) :

Les formes de Kung Fu que j’ai apprises :

Et une vidéo de 20 minutes présentant une semaine d’entrainement :

Le week end, la plupart d’entre nous allaient à Qufu le samedi. Pour se réapprovisionner au supermarché, aller une ou cinq heures se faire masser, profiter d’autres restaurants et street foods, traîner au bar de l’auberge de jeunesse,… Puis rentrer avant le couvre feu de 22h.