Asie / Chine / Voyage

Pékin

Traversé des steppes mongoles puis du désert de Gobi, passage de troupeaux de chevaux à chameaux sauvages et me voilà en Chine. Après 30 heures de trains passées avec trois autres voyageurs rencontrés dans une auberge de jeunesse d’Oulan-Bator, nous sommes à Pékin. Je me mets en route vers l’appart de la famille Mizon, à l’aide de l’adresse en chinois et de mon application cartographique : le bâtiment qui m’est indiqué n’est pas le bon et après deux heures de marche je me replis sur un taxi qui me ramène de moitié sur mes pas.

Ma cousine Anne m’accueille dans sa famille avec qui je partage une semaine. Ca m’a fait plaisir de vous voir, merci pour tout ! Après mon passage en campagne mongole et quelques nuits en dortoir à Oulan-Bator, un bon lit, de la cuisine occidentale et parler français sont bienvenus ! Malgré un rhume chopé le deuxième jour, je profite de la semaine pour me balader, faire quelques visites, utiliser la salle de sport du sous-sol pour me remettre en forme en vu de l’école de Kung Fu, tester un massage des pieds (un peu douloureux mais on en ressort léger), et me reposer un peu.

J’ai commencé par le temple bouddhiste tibétain des Lamas et le temple de Confucius à proximité, au milieu de quelques occidentaux et de groupes de chinois avec casquettes bleues ou bobs oranges conduits par des guides à micros.

Je suis aussi allé au temple du ciel : pavillons, palais et autel historiquement pour célébrer les rites et sacrifices pour rendre hommage au Ciel, dans un très grand parc. J’ai voulu enchaîner avec la cité interdite mais j’y arrive après 16h, heure de fin de vente de tickets.

Le dernier jour je suis allé sur la grande muraille de Chine, ça aurait été dommage de passer à côté. Via une auberge de jeunesse et avec un groupe d’une dizaine de personnes, on est allés sur une partie pas trop touristique et pas entièrement restaurée. Très bonne ballade de 3 heures !

Et voici aussi quelques photos de la ville.